Programme

email Facebook Twitter
Màj : 2 août. 2019

Principes de base

Le programme des partis Konfederacio ("partis K" pour faire court) est fondé sur trois axes essentiels :

Causes
des
causes

Par "essentiels" nous entendons le fait que la résolution de ces trois objectifs est une condition préalable au traitement efficace – par la politique gouvernementale – de problématiques induites par le partage insuffisant des pouvoirs et le manque de coordination internationale efficace : chômage, dette publique, environnement, flux migratoires, droits des minorités, droits des femmes, ...

Politique gouvernementale

La politique gouvernementale des partis K comporte quatre volets : monétaire, socio-fiscal, industriel, extérieur.

  • politique monétaire distributive (20% de l'allocation universelle) : création monétaire à un rythme relativement constant (fonction de la seule espérance de vie) et distribution périodique de cette création monétaire gratuitement et également entre les personnes physiques [approfondir] ;

  • politique socio-fiscale redistributive (80% de l'allocation universelle) fondée sur le principe d'écart de richesse optimal, à savoir que l'écart de richesse observé (maximal comme moyen) est considéré comme "optimal" tant qu'il est compatible avec le financement du modèle synthétique d'allocation universelle, qui permet à chaque individu de subvenir à ses besoins primaires (se nourrir, se vêtir et se loger) sans devoir travailler [approfondir] ;

  • Politique industrielle:
    • niveau national : les États devraient s'impliquer dans la structure productive nationale en disposant dans chaque secteur stratégique de plusieurs entreprises publiques soumises à la concurrence ; si nécessaire l'État ne doit pas hésiter à faire du statut de grande entreprise (soit moins de 0,1% des entreprises) un monopole public [approfondir] ;

    • niveau international : création d'entreprises publiques à destinée confédérale (c-à-d multinationales), dont une mission devrait être le développement d'un réseau néguentropique confédéral ;

  • politique extérieure :
    • libre échange conditionnel : conditionnalisation du libre-échange au respect de normes anti-dumping gérées par une organisation confédérale [approfondir] ;

    • solidarité internationale (particulièrement envers l'Afrique) : aide émancipatrice au développement d'institutions politiques (législatif, judiciaire, exécutif) et scientifiques efficaces ;

    • sortir – unilatéralement et sans condition – d'organisations internationales contraires à l'esprit de la démocratie directe, telles que l'Union européenne (*) et l'OTAN (**).

      • (*) La sortie hors de l'UE provoquera probablement une forte dévaluation de la monnaie de certains des pays sortants, ce qui boostera leurs exportations. L'inflation importée sera d'autant plus limitée qu'une production nationale pourra se substituer aux importations. Par la suite la valeur de leur monnaie nationale devrait remonter si le gouvernement a mis en place une politique de développement fondée sur les infrastructures et la R&D.
      • (**) On pourra alors mettre fin aux activités de projection militaire et concentrer les ressources disponibles sur la défense du territoire national, ou sa reconquête en cas d'occupation (cf. Suisse).